header
Recherche

le mariage

Pour l’Eglise réformée, c’est une cérémonie de bénédiction, demandée par un couple qui s’est déjà uni civilement. Le passage à l’église ne suffit donc pas à officialiser l’union. Le mariage réformé n’est pas un sacrement, comme c’est le cas dans l’Eglise catholique. 

La cérémonie
Elle résulte d’un dialogue entre le couple et le pasteur. Assez librement construite, elle comprend cependant toujours le moment des engagements des époux et de la bénédiction de l’union, ainsi qu’un message simple et ouvert.


Son sens
Outre la dimension festive traditionnelle, la réflexion spirituelle est présente, avec les notions d’équilibre, de fidélité, de volonté, de respect de l’individu au sein du couple. Tous ces projets sont envisagés avec l’aide de Dieu, dont l’Amour et la fidélité peuvent élargir et renforcer l’amour humain. 

Cérémonie œcuménique, reconnaissance de l’union
La présence d’un seul officiant suffit en principe. Le choix de se marier par un sacrement (catholique) ou une bénédiction (réformée) est laissé aux conjoints. Le mariage est enregistré là où il a lieu. 

L'Eglise réformée enregistre les mariages dans la paroisse où ils ont lieu.

Si un couple mixte se marie par choix dans l'Eglise réformée (sans sacrement), le conjoint catholique peut demander à la paroisse catholique où il est domicilié (La Neuveville) une reconnaissance officielle.

 

La préparation
La préparation se fait par deux rencontres entre les futurs époux et le pasteur pour faire connaissance, réfléchir au projet des époux, et ouvrir une réflexion spirituelle sur la bénédiction de l’union, les engagements. Outre l’élaboration de la cérémonie, ces préparations touchent aux aspects humains, sociaux et spirituels du mariage.
 
Il est très vivement recommandé de s’y prendre à l’avance pour s’organiser, et de commencer par contacter le ou la pasteur-e !   

 

Pasteure Solveig Perret-Almelid, solveig.p.a(at)bluewin.ch    Tél: 078 956 76 84