header
Recherche
Refbejuso

Budget stable pour l'Eglise réformée jurassienne

Des finances en légère hausse sont prévues pour 2023. Des mesures d’économies pourraient être nécessaires l’année suivante, en lien avec «Plan équilibre 22-26» du canton.

Réunis en assemblée samedi 19 novembre à Saignelégier, les déléguées et délégués à l’assemblée de l’Eglise réformée évangélique de la République et canton du Jura ont validé le budget 2023 qui présente un excédent de 5'800 francs pour un total de 1'749'200 francs. La contribution de l’Etat de 620'000 francs n’est pour l’heure pas remise en question. Une hausse des rentrées fiscales liées aux personnes morales est projetée. Les mesures d’économies liées au «Plan équilibre 22-26» du canton n’auront qu’un impact minime. Les employées et employés de l’Eglise sont concernées par la mesure 104 qui prévoit l’introduction d’une semaine de vacances supplémentaire non payée. Cette proposition est toutefois problématique pour la petite équipe qui cumule un total de 9,5 postes à plein temps sur l’ensemble des trois districts de Delémont, Porrentruy et des Franches-Montagnes. L’économie projetée de 1,92% sera compensée par un renchérissement de 2,08%. Les 0,16% restants seront indexés aux salaires sans semaine de vacances supplémentaire. Ceci toutefois sous réserve du résultat des délibérations du parlement jurassien qui se réunira le 14 décembre prochain. 

L’année 2024 s’annonce quelque peu plus tendue avec la mesure 609, qui prévoit une réduction de la contribution de l’Etat de 450'000 francs pour les Eglises, ce qui engendrait une diminution de 90'000 francs pour l’Eglise réformée. La réflexion sur ce point, qui impacterait durablement et fortement les finances de l’Eglise, est engagée. Un groupe de travail étudiera en détail les différentes possibilités d’économie avec pour mission de défendre l’égalité de traitement en termes de sacrifice à consentir, le tout en prenant en compte le rôle social de l’Eglise et de soutien à la personne. 

Hommage à Pierre Ackermann
Durant la session, les déléguées et délégués ont rendu hommage à Pierre Ackermann, président du Conseil de l’Eglise, décédé le 7 août dernier des suites d’un accident vasculaire cérébral. Sa courtoisie, son sens du dialogue, sa solidarité et son amitié ont été soulignés. Pilier de l’Eglise réformée jurassienne, il désamorçait les conflits en favorisant le dialogue et l’écoute pour arriver à des solutions constructives. Il a donné beaucoup à la société civile en travaillant en faveur de celles et ceux qui n’ont pas été gâtés par la vie. Il aura marqué durablement la destinée de l’Eglise réformée du canton du Jura. Son poste ne sera pas repourvu d’ici la prochaine législature qui débutera en mai 2024. D’ici là, le vice-président Marcel Ryser assurera l’intérim. 

Appartenance cantonale de la paroisse de Moutier
Les discussions en lien avec le changement de canton de la ville de Moutier se poursuivent de manière sereine et constructive. La situation est toutefois assez complexe puisque la paroisse englobe un territoire plus large que celui de la commune, les villages environnants qui la composent restants bernois. Trois solutions sont à l’étude: la création d’une nouvelle paroisse sur le territoire unique de la commune de Moutier. Le maintien de la paroisse actuelle qui serait transfrontalière sans intégration au syndicat des paroisses Par8, composé des paroisses de la région. Le maintien de la paroisse actuelle, également transfrontalière avec intégration au syndicat des paroisses Par8. Aucune n’est privilégiée, l’essentiel étant de trouver la meilleure solution pour une paroisse qui fonctionne bien et qui réponde aux besoins de ses membres. Les différentes propositions seront soumises aux paroissiens qui pourront décider librement de leur avenir. Durant l’assemblée, il a été souligné que la paroisse de Moutier faisait finalement partie de l’arrondissement jurassien des Eglises réformées Berne-Jura-Soleure, au même titre que l’Eglise jurassienne. 

Entres autres…
Pour 2023, d’entente avec l’Eglise catholique, l’impôt des personnes morales est maintenu à 8,1%. Le loyer des cures est également maintenu à 850 francs par mois, plus charges. L’action cantonale de l’Eglise a remis, le 14 septembre dernier, une somme de 10'000 francs au Centre de formation continue de Pro Infirmis à Delémont. Les deux nouveaux pasteurs de Porrentruy Florence Hostettler et Matthieu Mérillat ont eu leur culte d’installation le 18 septembre. Une formation pour les déléguées et délégués sera mise en place afin qu’ils/elles puissent approfondir leurs connaissances des subtilités des fonctionnements de l’Eglise. La forte participation des paroissiennes et paroissiens de l’Eglise réformée du Jura au culte d’arrondissement, qui s’est déroulé le 6 novembre dernier à Bienne, a été soulignée. 

Nicolas Meyer/Réformés BEJU